Revue de presse web

Jeudi 22 NOVEMBRE 2018

La communauté internationale célèbre la journée de l'enfance dans un monde d’inégalités

La communauté internationale a célèbree, mardi 20 novembre, la journée internationale de l’enfance, dans une conjoncture marquée notamment par des problèmes majeurs dont la pauvreté, l’accès à l’éducation, à la santé et à l’égalité des chances.

Placée cette année sous le thème "Les enfants prennent les commandes et peignent le monde en bleu", la journée mondiale de l'enfance "offre à chacun et chacune d’entre nous une occasion unique de sensibiliser le public aux droits de l’enfant, de promouvoir et de mettre...

LIRE LA SUITE - www.2m.ma

Jeudi 22 NOVEMBRE 2018

PROTECTION DE L’ENFANCE. SITUATION ALARMANTE, MOYENS DÉRISOIRES

Au Maroc, la situation de l’enfance est difficile. Les budgets alloués pour prendre en charge les enfants en situation de précarité demeurent dérisoires.

Le taux de pauvreté et de vulnérabilité des enfants au Maroc est alarmant : Il est de 18,8%, selon l’UNICEF. Tenez-vous bien, ce chiffre atteint 28,4% dans le monde rural ! Le Maroc compte 11.400 enfants en situation difficile vivant dans des établissements de protection sociale répartis sur 115 centres. Ces enfants vivent dans une grande précarité psychologique et matérielle. Ils bénéficient de programmes de l’Entraide nationale et du ministère de la Famille, de la solidarité, de l’égalité et du développement social (MFSEDS). Une politique publique intégrée pour la protection de l’enfance au Maroc (PPIPEM) est venue en juin 2015 apporter une réponse...

LIRE LA SUITE - www.leseco.ma

Mardi 30 OCTOBRE 2018

42 "faux mineurs" marocains identifiés à Paris, six expulsés vers le Maroc

Depuis cet été, trois agents consulaires marocains sont chargés d'identifier ces jeunes en vue de les expulser.

IMMIGRATION - C’est l’une des questions épineuses de la coopération franco-marocaine. Celle des mineurs marocains arrivés clandestinement à Paris et dont le nombre a fortement augmenté depuis 2017. Regroupés en majorité dans les rues du 18e arrondissement de la capitale française, notamment dans les quartiers de la Goutte d’Or, La Chapelle et Barbès, s’adonnent à de la petite délinquance, la plupart du temps sous l’emprise de la drogue.
Après la médiatisation de leurs cas, différents acteurs sociaux et étatiques français ont tenté de gérer...

LIRE LA SUITE - www.huffpostmaghreb.com

الأربعاء 24 أكتوبر 2018

مراكش :تفاصيل كلمة محمد عبدالنبوي الوكيل العام للملك لدى محكمة النقض، رئيس النيابة العامة حول "تفعيل دور النيابة العامة في الحماية المدنية للطفل"

إن تنظيم هذه الأيام الدراسية حول موضوع "تفعيل دور النيابة العامة في الحماية المدنية للطفل" ليكتسي أهمية بالغة. ليس فقط لأنه يجسِّدُ بجلاء الإرادة القوية لرئاسة النيابة العامة في التعاون مع منظمة اليونسيف في مجال حماية الطفولة، ولكن كذلك لإيماننا بأهمية دور النيابة العامة في مجال عدالة الأحداث.

ولذلك فإننا، إذ نهنئ أنفسنا على المستوى المتميز الذي بلغه التعاون بين رئاسة النيابة العامة ومنظمة الأمم المتحدة للطفولة، والاتحاد الأروبي وشركاء آخرين، ونتقدم إليهم بالشكر والامتنان. لنؤكد عزم رئاسة النيابة العامة على الاضطلاع بدورها كاملاً في مجال عدالة الأحداث، ....

sabahmarrakech.com- إقرأ المزيد

Mercredi 24 OCTOBRE 2018

Rencontre sur le rôle du ministère public dans la protection civile de l'enfant

Le ministère public est déterminé à jouer pleinement son rôle dans le domaine de la justice des mineurs, a souligné, lundi à Marrakech, le procureur général du Roi près la Cour de cassation, président du ministère public, Mohamed Abdennabaoui.
Intervenant à l'ouverture des Journées d'étude des magistrats du ministère public en charge de la famille, organisées sous le thème «L'activation du rôle du ministère public dans la protection civile de l'enfant», du 22 au 24 octobre, M. Abdennabaoui a ajouté que son département ambitionnait de créer les conditions favorables aux juges,...

LIRE LA SUITE - www.lematin.ma