Revue de presse web

Vendredi 11 JUIN 2018

Immigration clandestine : 600 mineurs marocains attendent à Nador

Finalement, le projet de construction d’un centre d’accueil à Béni-Nsar, proposé par le gouvernement local de Mellilia pour y envoyer les clandestins marocains mineurs non accompagnés, ne semble pas prendre du chemin.

C’est une information fournie par des sources locales. La ville de Béni-Nsar ne pourra pas accueillir un centre d’accueil pour des migrants marocains mineurs en situation irrégulière à Mellilia. Pour répondre aux problèmes posés par l’arrivée de ces mineurs clandestins, le gouvernement local de Mellilia a fait cette proposition, en janvier dernier. L’Espagne s’est dit prête à financer ce projet à hauteur de 8 millions d’euros. Mais aux dernières nouvelles, l’idée ne semble pas prendre du chemin. Des sources bien informées ont déclaré au Reporter que ce sujet, qui a été à l’ordre du jour de la session d’avril du Conseil communal de Béni-Nsar, a été rejeté à l’unanimité...

LIRE LA SUITE - http://lereporter.ma

Vendredi 1 JUIN 2018

Le gouvernement déterminé à traiter définitivement le dossier des enfants abandonnés

«Nous voulons que ces enfants puissent jouir de leur plein droit et de protéger leur dignité», a-t-il dit. Le chef de gouvernement a dans ce sens salué les efforts réalisés par un certain nombre de départements gouvernementaux, liés au dossier des enfants abandonnés, notamment le ministère d’Etat chargé des droits de l’Homme, le ministère de l’intérieur, le ministère de la justice ainsi que le ministère de la famille, de la solidarité, de l’égalité et du développement social.
«Cohabitant avec les Marocains dans plus de 50 villes à travers le Royaume, malgré leur situation...

LIRE LA SUITE - http://lepetitjournalmarocain.com

Mardi 15 MAI 2018

5000 réfugiés ont pu trouver refuge au Maroc depuis 2013

«Nous voulons que ces enfants puissent jouir de leur plein droit et de protéger leur dignité», a-t-il dit. Le chef de gouvernement a dans ce sens salué les efforts réalisés par un certain nombre de départements gouvernementaux, liés au dossier des enfants abandonnés, notamment le ministère d’Etat chargé des droits de l’Homme, le ministère de l’intérieur, le ministère de la justice ainsi que le ministère de la famille, de la solidarité, de l’égalité et du développement social.
Plus de 23.000 personnes ont été inscrites dans le cadre de la campagne nationale pour l’inscription des enfants non inscrits sur les registres de l’Etat civil, a indiqué, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

LIRE LA SUITE - http://lepetitjournalmarocain.com

Mardi 8 MAI 2018

Etude : Presque 40% des enfants marocains en situation de pauvreté

Une étude sur « le profil de la pauvreté des enfants au Maroc » a appelé, lundi à Rabat, à l'institutionnalisation d'un système de suivi régulier de la pauvreté multidimensionnelle et monétaire des enfants et la mise en place de politiques et stratégies dans les domaines impactant le bien-être de l'enfant.
Élaborée conjointement par l'observatoire national du développement humain (ONDH), le ministère de la Famille, de la Solidarité, de l'Égalité et du Développement social et l'UNICEF, l'étude a souligné la nécessité d'agir rapidement pour dresser le désavantage du milieu rural et des zones enclavées, notamment...

LIRE LA SUITE - https://lnt.ma

Dimanche 29 AVRIL 2018

Programme «Himaya» de l’Unicef
L'association «Bayti» milite pour un meilleur accès des enfants à la justice

L'association Bayti a signé dernièrement un nouveau partenariat avec l'Unicef Maroc dans la cadre du projet «Himaya» pour un meilleur accès des enfants à la justice. Dans le cadre de ce programme, l'association sera amenée à sensibiliser plus de 600 enfants et jeunes à la convention des droits de l'enfant, l'intérêt supérieur, les mesures alternatives à la détention des mineurs en conflit avec la loi, la prévention contre les délits et les crimes.
«La contribution de Bayti dans ce grand chantier consiste en le renforcement de la protection judiciaire des droits et libertés, en particulier l'institution des...

LIRE LA SUITE - https://lematin.ma